Actualités

Previous Next

 Une mission d’inspection des carrières et mines de la région maritime a été effectuée du 29 juillet au 02 août 2019 dans les sociétés qui n’avaient pas été visitées lors du premier contrôle de mars 2019. La mission a été effectuée par des cadres du Ministère des mines et des énergies, du Ministère de l’économie et des finances (OTR), du Ministère de la fonction publique, du travail, de la réforme administrative et de la protection sociale, et de l’UEP du Projet de Développement et de Gouvernance Minières (PDGM).

 Cette mission qui a reçu un appui financier du PDGM avait pour objectif de vérifier l’état de mise en œuvre des recommandations formulées à l’endroit des sociétés contrôlées lors de la mission de contrôle de janvier 2018.

 La mission a permis d’inspecter neuf (09) carrières et mines suivantes : TOGO MATERIAUX à Gamé-Kové (P. Zio) ; LES AIGLES à Todomé (P. Zio) ; INEX CARRIERES à Adzrala Kopé (P. Zio) ; U.S.XIN-ALAFIA à Adangbé Kpévé (P. Zio) ; CECO Mine à Atiho-Avati (P. Zio) ; EESG à Bolou Vavatsi (P. Zio) ; ALMACAR à Agoudja-Badja (P. Avé) ; WACEM à Tabligbo (P. Yoto) et SNPT à Kpogamé, Hahotoé (P. Zio et de Vo)

 

Previous Next

Projet de Développement et de Gouvernance Minière (PDGM), lance un atelier de validation du rapport de l’évaluation institutionnelle de la mission d’élaboration de la stratégie du secteur minier au Togo

Date : du 1er Août au 02 Août 2019

Lieu : Hôtel Ecole Le Benin (Lomé-Togo)

Previous Next

FORMATION DES ACTEURS DU SECTEUR DES MINES DE LA REGION MARITIME, SUR LA FERMETURE ET LA REHABILITATION DES SITES ET CARRIERES MINIERS AU TOGO

 

Le Projet de Développement et de Gouvernance Minière (PDGM), dans le souci de favoriser le développement durable du secteur minier du Togo, a procédé au renforcement de capacités des entreprises minières et administrations impliquées dans le secteur minier en fermeture et réhabilitation des carrières et mines.

 Après la région des Plateaux, Centrale, Kara et Savanes, c’est le tour des acteurs miniers de la région maritime de prendre part à cette formation du 15 au 19 juillet 2019 à Adéticopé (Préfecture d’Agoè-Nyivé).

 Durant cinq (05) jours, les participants ont été outillés sur les thématiques suivantes :

  • les enjeux économiques et socio-environnementaux de l’étape de la fermeture dans le cycle de vie de la mine ;
  • les spécificités des sites miniers et notions de modèle géo-environnemental en vue de l’élaboration de l’optimisation des plans de gestion ;
  • la gestion des déchets miniers et fermeture – bonnes et mauvaises pratiques ;
  • les aspects génériques et processus de fermeture et réhabilitation d’un site minier avec le cas de la mine de zinc au Burkina Faso ;
  • l’importance du guide d’élaboration des plans de réhabilitation et de fermeture ;
  • la garantie financière : panorama des différents mécanismes ;
  • les garanties financières pour la fermeture et réhabilitation des mines : principes de base pour un cadre légal approprié et pratiques dans le secteur des mines en Afrique.

 Par ailleurs, des cas de fermeture de mines ont été présentés, notamment la mine d’or de Salsigne (France) et celle de Yatéla (Mali). Une visite de terrain a permis aux participants d’apprécier la réhabilitation du site d’exploitation de SCANTOGO à Tabligbo (Yoto) et de la carrière de SOTESGRAV à Dalavé (Zio).

 Un appel a été lancé aux structures minières de s’inspirer des exemples des deux sites visités, réhabilités par SCANTOGO et SOTESGRAV.

 Pour rappel, cette formation fait suite à celle qu’avait suivi un échantillon d’acteurs impliqués dans le secteur de la gouvernance minière en mai 2018 à SIFEE à Ouagadougou (Burkina Faso), sur la fermeture des carrières et mines, sur financement du PDGM.

 

A propos

Le Projet de développement et de gouvernance minière (PDGM) proposé est conforme à la stratégie de développement du Togo et la Vision minière africaine. Les deux stratégies considèrent le potentiel de ressources naturelles (notamment les mines et le ciment) comme des « sources de croissance » et encouragent le pays à s'engager sans délais dans l'optimisation des bénéfices sociaux et économiques découlant des atouts miniers dont il dispose. 

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir nos newsletters