Actualités

Previous Next

Atelier de Formation des préfets et agents de l’administration des régions maritime et plateaux,

Le secteur minier du Togo connait un regain d’intérêt pour de nombreux investisseurs. Le pays enregistre depuis les dix dernières années, un nombre important et croissant de demandes de permis d’exploitation, tous minerais confondus et matériaux de construction. Mais, force est de constater que ces projets rencontrent souvent d’énormes difficultés parmi lesquelles, les problèmes qui se traduisent par des plaintes et tensions entre les communautés riveraines et les opérateurs économiques du secteur.

 Pour limiter, mieux atténuer ces difficultés afin de promouvoir une bonne gouvernance dans le secteur extractif, instaurer un climat propice aux investissements et consolider le développement durable, en vue d’assurer une meilleure inclusion sociale, le ministère en charge de l’énergie et des mines à travers le PDGM avec le soutien de la Banque mondiale, a mené une évaluation environnementale stratégique du secteur minier (EESS), qui a aboutit à des recommandations dont la mise en place d’un cadre de politique de réinstallation des populations (CPRP) assorti d’un mécanisme de gestion des plaints (MGP) pour servir de directive à l’élaboration des plans de reinstallation des personnes qui pourraient être touchées par des projets miniers.

 Eu égard à l’importance du CPRP, il est important qu’il soit vulgarisé, afin de faciliter son véritable appropriation par les différentes parties prenantes dans l’optique de sa juste application pour le bien-être des communautés.

 Ainsi, après les opérateurs miniers, les maires, les chefs traditionnels, c’est le tour des préfets et agents de l’administration qui sont les représentants du pouvoir central, de se familiariser avec le document CPRP les 24 et 25 novembre 2020 à Adéticopé.

 

 
Previous Next

Atelier de Formation des préfets et agents de l’administration des régions maritime et plateaux,

Le secteur minier du Togo connait un regain d’intérêt pour de nombreux investisseurs. Le pays enregistre depuis les dix dernières années, un nombre important et croissant de demandes de permis d’exploitation, tous minerais confondus et matériaux de construction. Mais, force est de constater que ces projets rencontrent souvent d’énormes difficultés parmi lesquelles, les problèmes qui se traduisent par des plaintes et tensions entre les communautés riveraines et les opérateurs économiques du secteur.

 Pour limiter, mieux atténuer ces difficultés afin de promouvoir une bonne gouvernance dans le secteur extractif, instaurer un climat propice aux investissements et consolider le développement durable, en vue d’assurer une meilleure inclusion sociale, le ministère en charge de l’énergie et des mines à travers le PDGM avec le soutien de la Banque mondiale, a mené une évaluation environnementale stratégique du secteur minier (EESS), qui a aboutit à des recommandations dont la mise en place d’un cadre de politique de réinstallation des populations (CPRP) assorti d’un mécanisme de gestion des plaints (MGP) pour servir de directive à l’élaboration des plans de reinstallation des personnes qui pourraient être touchées par des projets miniers.

 Eu égard à l’importance du CPRP, il est important qu’il soit vulgarisé, afin de faciliter son véritable appropriation par les différentes parties prenantes dans l’optique de sa juste application pour le bien-être des communautés.

 Ainsi, après les opérateurs miniers, les maires, les chefs traditionnels, c’est le tour des préfets et agents de l’administration qui sont les représentants du pouvoir central, de se familiariser avec le document CPRP les 24 et 25 novembre 2020 à Adéticopé.

 

 

Acquisition de matériels informatiques pour le compte de la Faculté des Sciences

PROCES VERBAL D’ATTRIBUTION PROVISOIRE

 

 

 

 

 

 

 

 

AUTORITE CONTRACTANTE : Ministère des mines et de Energies

 

 

 

           

 

REFERENCE DE LA PROCEDURE : DRP Nº 01/MME/CAB/PRMP/PDGM du 20/04/20

 

DATE DE PUBLICATION : 21/04/2020

 

             

 

OBJET DE LA PROCEDURE :   Acquisition de matériels informatiques pour le compte de la Faculté des Sciences

 

ALLOTISSEMENT : unique

 

 

 

           

 

NOMBRE DE SOUMISSIONNAIRES : 4

       

 

         

 

SOUMISIONNAIRES NON RETENUS (0)

MOTIFS DE REJET DE L'OFFRE

SOUMISIONNAIRES RECONNUS CONFORMES : 4

       

 

SOUMISIONNAIRES

MONTANTS EN TTC A L’OUVERTURE DES OFFRES

MONTANTS EN TTC APRES CORRECTION ET AJUSTEMENT

IDS Technologie

57 935 588

45 449 848

STNT Sarl

60 444 799

60 444 799

IP STORE

71 651 724

71 651 724

HITECH Informatique

60 903 945

60 903 945

NOM ET ADRESSE DE L'ATTRIBUTAIRE

IDS Technologie, adresse : Tel. : 22 23 57 80, NIF : 1000116496

MONTANT D'ATTRIBUTION DU MARCHE

45 449 848 F CFA TTC

Acquisition de matériels informatiques pour le compte de la Faculté des Sciences

 

 

La PRMP

Banimpo GBENGBERTANE

 

Résumé du cadre de politique de réinstallation des populations (CPRP) et du mécanisme de gestion des plaintes (MGP) du secteur Minier

 Pour veiller à la gouvernance, la transparence, le suivi et à l’efficience du secteur minier et assurer le développement environnemental, social et économique durable découlant des activités du secteur minier, le Gouvernement togolais a, avec l’appui de la Banque mondiale, initié le projet de développement et de gouvernance minière (PDGM). L'objectif du projet est de renforcer les capacités institutionnelles et les systèmes de gouvernance des institutions clés impliquées dans la gestion du secteur minier au Togo.

 Le présent Cadre de Politique de Réinstallation des Populations (CPRP) est élaboré pour anticiper sur les impacts négatifs des futurs investissements dans le secteur minier sur les conditions de vie des personnes susceptibles d’être affectées par la réalisation de ces investissements. Le CPRP est réalisé en lieu et place du PAR car le contenu des projets miniers ainsi que leur localisation précise ne sont pas connus.

 Ce CPRP contient un mécanisme de gestion des plaintes (MGP) permettant de régler les différents types de plaintes et réclamations qui peuvent surgir au cours de la mise en œuvre d’un investissement minier. Ce MGP qui est applicable au PDGM est extrait du CPRP pour les besoins de publication afin de faciliter sa consultation.

 L'estimation du coût réel de la réinstallation et de la compensation sera déterminée durant les études socioéconomiques dans le cadre de l’établissement des éventuels plans de réinstallation (PAR). Le coût de mise en œuvre du présent CPRP comprend le coût de renforcement de capacités des acteurs qui s’élève à 42 000 000F CFA et celui du Mécanisme de Gestion des Plaintes qui est de 16 500 000F CFA.

 

A propos

Le Projet de développement et de gouvernance minière (PDGM) proposé est conforme à la stratégie de développement du Togo et la Vision minière africaine. Les deux stratégies considèrent le potentiel de ressources naturelles (notamment les mines et le ciment) comme des « sources de croissance » et encouragent le pays à s'engager sans délais dans l'optimisation des bénéfices sociaux et économiques découlant des atouts miniers dont il dispose. 

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir nos newsletters