Structures impliquées

Les structures impliquées

La mise en œuvre du PDGM fait appel à de nombreux acteurs dont  l'Agence Nationale de Gestion de l'Environnement (ANGE), ainsi que des représentants de l’ensemble des entités participant à la mise en œuvre. Banque mondiale, Centre africain de développement minier, Comité de coordination stratégique, Cadre de planification en faveur des populations autochtones, Direction du développement et du contrôle miniers, Direction de l’environnement (au sein du MERF), Direction générale des mines et de la géologie, Direction des laboratoires des mines, Direction des recherches géologiques et minières, Association des femmes du secteur minier togolais, Initiative pour la transparence dans les industries extractives, Ministère de l’environnement et des ressources forestièresMinistère des Mines et de l’énergieOffice togolais des recettesSociété nouvelle des phosphates du Togo

ressources et documentations

15/02/21
Documentations/Les rapports d étude
15/02/21
Documentations/Les rapports d étude
15/02/21
Documentations/Les rapports d étude
15/02/21
Documentations/Les rapports d étude
15/02/21
Documentations/Les rapports d étude
15/02/21
Documentations/Les rapports d étude
15/02/21
Documentations/Les rapports d étude
15/02/21
Documentations/Les rapports d étude

A propos

Le Projet de développement et de gouvernance minière (PDGM) proposé est conforme à la stratégie de développement du Togo et la Vision minière africaine. Les deux stratégies considèrent le potentiel de ressources naturelles (notamment les mines et le ciment) comme des « sources de croissance » et encouragent le pays à s'engager sans délais dans l'optimisation des bénéfices sociaux et économiques découlant des atouts miniers dont il dispose. 

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir nos newsletters